WED

En ce week-end de Pentecôte avait lieu le week-end de désintégration (WED) de l’ENM. Direction l’océan et Labenne Océan pour vivre non pas 2 mais 3 jours farniente à la plage.

Arrivés en pièces détachés, les Météos découvrirent vendredi soir le camping Le Boudigau. Et le confort était au rendez-vous avec de très beaux bungalows et une piscine en autres. Mais pas le temps de niaiser voilà déjà les Météopoliens embraqués pour une première veillée nocturne sur la plage où grondait le vacarme menaçant d’une houle (et non pas une mer du vent) déchaînée par la tempête Miguel. Hors de question de se baigner dans des conditions aussi dangereuses mais ils profitèrent juste du spectacle offert par la nature !

Le samedi matin, pour ceux qui en connurent un, permit de découvrir la piscine du camping ou d’aller faire un tour à la plage de jour. Une fois avalé le sandwich préparé par le burô, les Météos se séparèrent en deux groupes pour les activités de l’après-midi. Les plus téméraires s’essayèrent au surf, et, guidés par un moniteur d’exception, ils réussirent tous à se mettre debout sur la planche. De l’adrénaline et un bel effort physique pour tous !

Premier entrainement sur la plage avant de se lancer à l’eau !

De l’autre côté, les moins audacieux louaient un vélo pour se rendre à une plage et s’adonnaient à un de leurs sports préférés : le Roundnet. Certains tentèrent une baignade dans une eau plutôt froide et encore tumultueuse.

De retour au camping, les Météos reprirent des forces autour de bonnes crêpes confectionnées par le burô (non sans mal), et puis se lancèrent sans plus attendre dans une nouvelle soirée, sous haute surveillance du camping.

Belle récep

Dimanche matin, rien ou presque à part des ronflements. L’après-midi, les Météos se rendirent à un parc accrobranche où ils purent jouer les Tarzans pendant toute une après-midi. Tous n’eurent pas l’aisance d’un chimpanzé pour traverser les obstacles, et ce fut parfois un véritable calvaire (je ne citerai pas de nom).

Ne vous inquiétez pas il fait la sieste

Comme on dit, jamais deux sans trois. Ainsi troisième soirée au camping, histoire de tester la résistance des foies.

Lundi matin, rangement express des bungalows avant de se rendre une dernière fois sur la plage pour se détendre et prendre des bons coups de soleil.

Le retour se fit sans encombre et fût gratifié par une bonne pizza offerte par le burô.

C’est pas l’amour fou dis donc

Merci à tous ceux qui ont participé et surtout au burô pour la très bonne organisation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *